Allier Esthétisme et développement durable

Par la rédaction 0 commentaires - 10/07/13

MEET>IN : L’esthétique est-elle conciliable avec le développement durable ?
Karen Verbeke : Quand le mouvement a commencé, il n’y avait que du carton. On avait beaucoup de mal à en faire quelque chose de beau. C’est une des raisons qui nous a poussés à créer notre propre gamme de mobilier, entièrement blanc. La simplicité aide beaucoup à la conception de stands esthétiques. Depuis 3 ou 4 ans, les industriels s’y sont mis. Nous avons beaucoup plus de choix dans les matériaux éco-conçus.

MEET>IN : Comment fonctionne le recyclage ?
K. Verbeke : Les clients ont toujours le choix mais 40% optent pour des stands éco-conçus. Notre travail consiste à nettoyer et retaper ce qui a déjà servi sur d’autres événements. Le coût est moins élevé et la mise en place est plus rapide avec moins de main d’œuvre, ce qui nous laisse plus de temps pour la création. Chacun y trouve son compte !

MEET>IN : Quelles sont les tendances des stands éco-conçus ?
K. Verbeke : La transparence, le papier déchiré, les suspensions… Les stands éco-conçus jouent sur l’aspect  poétique. Ce sont des lieux ouverts, décloisonnés, où l’on se sent bien. Nous travaillons beaucoup à partir des chutes de nos clients pour créer un univers qui colle parfaitement à l’image qu’ils souhaitent véhiculer. C’est assez contraignant mais très créatif au final.

Interview réalisée par Sarah Chevalley / Magazine Meet-in N° 142 juillet - août 2013

La communauté 3.0