Valoriser vos surplus alimentaires avec Eqosphère !

Par la rédaction 0 commentaires - 02/09/13

En France en juin 2013, le ministre de l’agroalimentaire, Guillaume Garot, a présenté le pacte de lutte contre le gaspillage alimentaire avec l’objectif de diminuer par deux le gaspillage alimentaire dans notre pays d’ici à 2025.
La mesure 11 et l’annexe 3 du Pacte mettent en avant l’entreprise Eqosphere, rapporteur du comité de pilotage du Pacte depuis décembre 2012. Evénements 3.0 s’est intéressé de plus près à cette start-up et à son activité...

Eqosphere, qu’est-ce que c’est ?

Eqosphere est une plateforme de connexions intelligentes pour la revalorisation des surplus de produits alimentaires et non alimentaires entre :

  • Un émetteur - producteurs, exploitants agricoles, distributeurs, grandes surfaces, hôtels, traiteurs – qui fait face à des surplus ou à des invendus de produits. Son intérêt d’utiliser les services d’Eqosphere sont entre autres la création de valeur du surplus et /ou déchet  et l’enrichissement de sa démarche RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise).
  • Un récepteur -  grossistes, institutions, filières de compost et de recyclage, associations  - qui a tout simplement besoin de ces produits.

Après 2 années de travail sur le terrain  (2009-2011), Eqosphère propose aujourd’hui une technologie intelligente et innovante : l’algorithme développé permet de répondre au plus juste des besoins de l’offre et la demande avec un objectif de zéro gisement.

Eqosphere n’est pas uniquement un concept, c’est surtout une solution complète pour les acteurs souhaitant valoriser les surplus et/ou déchets :

  • Une prise de conscience de la valeur économique des surplus et des déchets
  • Un état des lieux personnalisé des déchets et/ou surplus réalisés
  • Un accompagnement à l’amélioration des process existants et à la formation de l’ensemble des collaborateurs
  • Une technologique : un site web et une application smartphone

 

Eqosphere et l’événementiel ?

Engagé depuis de nombreuses années dans une démarche de réduction de son empreinte écologique, le traiteur Potel & Chabot a depuis maintenant 4 années consécutives, avec son partenaire la Mie de pain, mis en place une opération de récupération du pain non consommé dans le cadre du Tournoi de Roland Garros.

Cette année, avec le soutien d’Eqosphere, Potel & Chabot a renforcé et démultiplié son action pendant les 2 semaines du tournoi. En effet, Eqosphere a mis à la disposition du traiteur son réseau et une plateforme collaborative permettant une redistribution simple, rapide et efficace avec des associations parisiennes d’aides  aux personnes en difficulté. Ce projet a été soutenu par la Mairie de Paris.

Ce projet va maintenant être développé au sein des Pavillons gérés par Potel & Chabot : Pavillon Gabriel, Pavillon d’Armenonville, Pavillon Cambon ainsi qu’avec d’autres traiteurs preneurs des solutions et de l’expertise d’Eqosphere.

Xavier Corval, fondateur et dirigeant d’Eqosphere, énonce les futurs partenaires de la filière événementielle à utiliser prochainement les services d’Eqosphere : « Dès la rentrée, nous commençons une collaboration avec certains traiteurs de la place parisienne : Room Saveurs, Traiteur éthique, Duval traiteur. Nous allons aussi réaliser des expérimentations sur la valorisation du surplus de produits alimentaires et non alimentaires sur le marché événementiel sur de gros salons en collaboration avec l’agence Le Public Système. »

Bien entendu, nous suivrons l’évolution de cette start-up qui apporte une solution concrète au marché. Et peut-être qu’un futur  projet portera sur  la valorisation du mobilier abandonné au moment du démontage d’un salon…

La communauté 3.0